AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

CHARLOTTE ♣ She's tired of being told that she's the lucky one

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: CHARLOTTE ♣ She's tired of being told that she's the lucky one Mer 2 Nov - 23:53

Charlotte Anamaria Blessington
24 octobre 1993 - 18 ans - Lycéenne en Terminale - Humains - Se fait beaucoup plus appeler "Charlie" que Charlotte

My story; My life


On ne peut pas lire les pensées des gens. On ne peut pas toujours leur demander de nous dire sincèrement leur pensée à notre sujet, surtout pas en notre présence. Pour cette raison, beaucoup de gens se sont déjà demandé ce que pensaient réellement les gens, ce qu’ils disaient à notre sujet quand nous ne sommes pas là, quand ils sont persuadés que nous ne pouvons rien savoir, que nous ne pouvons rien entendre… Moi, je me le suis déjà demandé, mais j’ai eu la réponse à ma question… Ou peut-être était-ce un rêve ? Peu importe, au moins, c’est la preuve que je ne suis pas morte, pas encore…

Depuis je ne sais pas trop combien de temps, parce que j’ignore depuis combien de temps je suis allongée dans mon lit d’hôpital, dans un coma, j’entends des voix. Je reconnais ces voix, je distingue les propos qu’elles tiennent, je suis capable de savoir de quoi elles parlent et bien souvent, elles parlent de moi. En bien, en mal, de façon technique, de façon plus sensible, chaque personne a son opinion, chaque personne a un terme pour me décrire, chacun se fait son idée sur ce qu’était ma vie, sur ce qu’elle est aujourd’hui. Il y en a qui ont des regrets, qui sont heureux, qui sont tristes, qui sont rancuniers. Certains passent par toute une gamme d’émotions. Je n’ai pas tout retenu, je n’ai pris conscience que de l’essentiel, et je les remuées dans un rêve, avec des images réalistes, et d’autres moins.

« Nous n’aurions jamais dû déménager ici… C’est à cause de ça, nous aurions dû rester là-bas, et tant pis pour ta réputation… »

Ça, c’est clairement ma mère à mon père. Ce n’était pas difficile de quoi elle parlait; du moment le plus important de ma vie, enfin, avant celui qui venait de m’arriver. Non, je ne suis pas née à Mystic Falls, mais plutôt dans un petit patelin appelé Smyrna, dans le Delaware. Vous savez, ce genre de petite ville où tout le monde se connaît, où on peut aller acheter à manger et dire au propriétaire « vous mettrez ça sur mon compte » pour payer plus tard, et où tous les enfants du même âge sont tous dans la même classe ? C’est là que je suis née, à la fin du mois d’octobre 1993. J’aimais bien Smyrna, dès que j’étais en âge de me promener un peu partout, tout le monde savait qui j’étais; la petite-fille du propriétaire de la boucherie. Mon grand-père a fait sa vie dans cette ville, mon père aussi, et ma mère y a déménagé quand mon père et elle se sont mariés. C’est là que mon frère aîné a vu le jour, et moi aussi.

Par contre, le désavantage d’une petite ville, c’est que tout se sait assez rapidement, et comme tout le monde sait qui a un lien de parenté avec qui, tout le reste se fait encore plus vite. Mon père s’est fait frapper par une voiture il y a quelques années, mais s’en est sorti indemne, l’impact n’était pas assez violent pour causer des dommages. Cependant, il ne cesse, depuis ce temps, de nous dire qu’il s’est vu mourir, puis revivre par la suite. C’est là qu’il a commencé à avoir un intérêt pour les phénomènes paranormaux; les fantômes, les esprits, les créatures magiques qui n’existent que dans les livres. Que se passe-t-il quand les gens savent que notre père est un « illuminé » ? On subit des railleries des camarades de classe, des parents des camarades de classe. Moi, je supportais mon père, je ne faisais que pas croire ce qu’il me disait, et j’ignorais comme je pouvais les moqueries des autres, parce que mes vrais amis étaient là pour me supporter. Pour mes parents, ce n’était pas assez.

Mon frère en eut marre et partit étudier au Canada. Moi, de mon côté, je n’avais que quatorze ans et j’étais sur le point d’entrer au lycée. Mes parents décidèrent de déménager, et d’aller s’installer dans la ville natale de ma mère, Mystic Falls. Ce fut une adaptation assez particulière, mais je réussis finalement à m’y habituer, à revenir à mon train-train quotidien de Smyrna; première de classe, photographe à ses heures, désireuse d’aller dans une université de l’Ivy League en photographie, avec seulement quelques amis qui sont tout pour moi. C’était ça, mon mode de vie, mon petit bonheur. Pourquoi tout cela a changé du jour au lendemain ?! Et non maman, rassure-toi, ce n'est pas le déménagement qui m'a mise dans cet état végétatif précaire...


« Charlie, tu dois te réveiller, j’ai besoin de ton sac à main, ton faux Balenciaga, pour une soirée jeudi soir. En fait, je vais demander à ta mère de me le laisser, t’es rien qu’un foutu légume de toute façon, tu ne t’en rendras jamais compte. Oh ! Et au fait, les cicatrices, ce n’est pas tendance du tout. »
« Charlie… Enfin… Je ne sais même pas pourquoi je suis ici en ce moment… Tu m’as tellement blessée, et même si tu étais comme ma sœur, ce que tu m’as fait, je crois que je ne pourrais jamais te le pardonner… Jamais je n’aurais pensé que tu pourrais te comporter de la sorte, apparemment je te connaissais mal… »


Deux points de vues différents, et moi, si seulement j’étais réveillée, j’aurais eu deux réactions différentes; la première, pour commencer, même si ce n’était pas dans ma nature, je l’aurais envoyé promener à coup de pieds dans le derrière avec ma jambe dans le plâtre pour être sûre qu’elle s’en souvienne longtemps. La seconde, j’aurai tenté de me faire pardonner, de la prendre dans mes bras, lui dire que je ferais ce qu’elle veut pour qu’elle me laisse une seconde chance. Et encore là, je n’étais pas certaine, parce que je ne saurais même pas pourquoi je serais en train de demander pardon…

Je suis tombée amoureuse d’un jeune homme il y a maintenant six mois de cela… Je ne saurais même pas prononcer mon nom, parce que j’en serais malade, même dans mon état comateux. Il était beau, romantique, gentil, et tout ce dont je me souviens, c’est des moments magiques que j’ai passés avec lui, et les regards déçus, fâchés, tristes de mes amis pourtant les plus proches, et les filles les plus populaires du lycée qui m’envoient la main, me proposent de venir manger avec elles, d’aller faire les boutiques, de me rendre à des soirées en leur compagnie. Je sais que par moi-même, jamais, au grand jamais, je n’aurais débalancé ma vie d’une telle façon. Quelque chose n’allait pas, mais ça, je ne le saurai probablement jamais, ou du moins, pour le moment, je n’en ai absolument aucune idée…

Voilà la face cachée que je ne sais pas, qu’une seule personne sait, lui. Lui – c’est comme ça que je le nommerai tout au long du récit – a décidé de profiter de l’innocence d’une jeune lycéenne pour lui pourrir la vie et regagner la gloire qu’il n’a jamais obtenue au lycée. Il en a donc choisi une, mignonne, qui croit au prince charmant – moi, quoi – et l’a séduite, puis hypnotisée à plusieurs reprises pour qu’elle aille faire les coups les plus dégueulasses qui existent à ses amies les moins populaires pour se tenir avec des personnes qui la feraient monter dans l’échelle sociale de Mystic Falls, prenant soin de l’accompagner à toutes les soirées de haut renom. Puis, quand elle tentait de comprendre ce qui se passait, il l’hypnotisait encore, et quand il avait envie de la défouler, il la frappait, mais faisait en sorte qu’elle ne se souvienne plus de rien. Je ne savais pas ce qu’il était réellement, que j’étais sous son emprise, la personne que j’étais en train de devenir… J’ai été totalement impuissante durant tout ce temps, c’est à croire que cela n’aurait jamais cessé.

« La voiture de Charlotte a heurté un camion-citerne et a fait plusieurs tonneaux avant de tomber dans le ravin. C’est un miracle qu’elle soit encore en vie. »

Le médecin ne peut pas cesser avec son « Elle est la petite miraculée » ?! Je ne fais rien de la journée, et pourtant, je suis fatiguée de l’entendre prononcer ces mots. Si je me fie aux seules choses dont je me rappelle avant de tomber dans un noir total, je crois que j’aurais préféré être morte à l’heure qu’il est…

24 octobre 2011. Le jour de mon anniversaire. Mes parents m’offrent un tout nouveau parfum avec une odeur particulière, mais très agréable. Je le mets pour aller passer la soirée avec Lui, celui-ci m’ayant préparé une fête d’anniversaire. Il est énervé, et quand je lui demande ce qui se passe, il me regarde dans les yeux, et après quelques secondes de silence, m’envoie une gifle à la figure. Sympa, comme cadeau d’anniversaire. Au moins, elle eut comme effet de me rappeler ce que mon père me disait; comme quoi il était dangereux, et qu’il y avait un moyen de contrer son emprise. Serait-ce par le parfum qu’il m’avait donné ? Peu importe, la première chose que je fis, c’est de le quitter, prendre ma voiture et partir.

Alors que j’étais sur la route et que je pleurais de rage, ne pouvant pas croire que j’avais été aussi stupide, j’entendis un klaxon beaucoup plus bruyant que celui d’une voiture normal, je ressentis un impact puissant et après, plus rien du tout. Depuis ce temps, le soir de mon anniversaire, monde est complètement noir, avec des bribes de paroles, qui me permettent de remettre petit à petit les morceaux en place, et qui pourraient peut-être me permettre de me réveiller.

« Joyeux anniversaire, ma… »

La fin de cette phrase ne se dit même pas. Lui, il est rentré dans ma chambre, s’est penché sur moi, et a mis dans mon cou un collier. Je ne sais pas à quoi il ressemble, mais je sais que ça fait paniquer les médecins. Ce collier provoque chez moi une réaction qui me rend extrêmement malade, pile au moment où mon état suite à l’accident devenait stable. Il fallait qu’il s’empire. À présent, les médecins ne savent plus quoi faire, je suis en train de mourir à petit feu, tous ceux que j’aime sont contre moi. Est-ce que ça vaut encore la peine de me battre, si je suis la seule à le faire ? Je ne le sais même plus moi-même, je ne sais même plus si j’ai envie de me réveiller…



I am what I am


Caractère

Au naturel, Charlotte est ce genre de fille adorable, un peu naïve, qui sait que sa naïveté va l’obliger à encaisser parfois certains coups durs de certaines personnes mal intentionnées. Elle aime se faire des amis, voudrait bien être amie avec tout le monde, mais elle sait que c’est impossible. Elle n’est pas nécessairement populaire, mais elle pense que ses amis ne s’évaluent pas selon la quantité, mais selon leur qualité. Pour elle, ses amis les plus proches, c’est de l’or. Par contre, elle se laisse rarement influencer sur ce qui est pour elle le plus important; avoir de bons résultats, et sa première passion, la photographie, surtout que les deux sont liés, puisqu’elle souhaite être acceptée dans une grande université pour exercer sa passion.

Cependant, pendant six mois, les gens l’ont connue sous un angle complètement différence. Sous l’influence de son ex-petit ami, elle est devenue arrogante, hautaine, superficielle et même garce par moments. Elle a fait certaines choses qu’elle trouve en temps normal immondes, inacceptables et impardonnables, mais elle ne sait même pas qu’elle les a faites. Ce qu’elle risque probablement de faire, c’est de prendre le blâme, totalement, sans jamais chercher à se justifier, et s’excuser, parfois trop. Sensible, Charlie est du genre à tenter de prendre le blâme pour tout et n’importe quoi, et pleure très facilement pour tout et n’importe quoi. On lui reproche souvent de ne pas être capable de se tenir droite pour ses convictions, et de se laisser manipuler, ce qui est probablement là son plus grand défaut, avec le fait de ne pas avoir de filtre entre ses pensées et ses expressions faciales; elle serait probablement très nulle au poker, parce que bien souvent, on sait à quoi elle pense juste en la regardant.

Ses airs charmants et sa gentillesse ne l’empêchent pas d’être une véritable petite boule d’énergie par moments. Pratiquant la danse et le patinage depuis qu’elle est enfant, elle est plutôt agile sur ses jambes, et a beaucoup d’équilibre, ce qui fait que même si elle est très féminine, elle est souvent prise dans les premières filles en cours de sport quand vient le temps de former des équipes.

Physique

Plutôt grande pour une fille, Charlotte a un poids proportionné à sa taille. Elle n’a jamais été trop mince, peut-être a eu quelques kilos de trop par moments au cours de sa puberté, mais sans plus. Blonde à la naissance, elle avait toujours voulu les cheveux longs, même si ça accentuait ses airs de gamine. Toutefois, encore une fois sous l’influence de son ex, elle s’est coupée les cheveux relativement courts comparativement à auparavant, faisant donc plus adulte, parfois même un peu plus rebelle quand elle mettait un peu trop de maquillage, ce qui ne lui va pas bien, puisqu’elle a des yeux marron brillants et des traits très fins.

Au niveau vestimentaire, Charlie n’en a pas grand-chose à faire de la mode; elle met ce qui lui fait bien, et ce qui est confortable. Quand elle suit ses cours de danse, c’est une autre histoire, mais juste pour aller en cours, un jean et un t-shirt tout simple avec une veste et parfois un bonnet quand le temps est plus frisquet, c’est suffisant pour faire son bonheur. Adapte des ballerines, elle en porte très souvent et en possède plusieurs paires. Puis, quand vient le temps d’être élégante, Charlotte aime bien faire des petits caprices et parfois ressembler à une princesse avec une robe longue et des talons hauts, mais ça n’arrive que très rarement. Pour le maquillage, elle aime faire simple, sauf pour une chose, ses ongles. Elle adore le vernis, changer de couleur à chaque semaine. Elle y fait très attention, et est le genre de fille qui est plutôt frustrée quand elle a un ongle cassé. Elle se débrouille même très bien pour faire ses ongles, n'ayant pas les moyens de se payer une manucure à chaque fois qu'elle en a envie.


Me, Myself

& I


Petite description de vous!


  • Prénom/Pseudo : Marilyne/Mayiie
  • Âge : 20 ans
  • Fréquence de connexion : 7/7
  • Comment as-tu connu Mystic Love Diaries? Quand une admin que j'adore m'a demandé de l'aider pour des codes (a)
  • Que penses-tu du forum? MLD all the way !
  • Code du règlement : Ok by Bonnie




Dernière édition par Charlotte A. Blessington le Ven 4 Nov - 16:54, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: CHARLOTTE ♣ She's tired of being told that she's the lucky one Jeu 3 Nov - 6:02

Maryyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy♥♥♥♥♥♥♥♥ //okjesors//
Welcome ♥ Bonne chance pour ta fiche, et si tu as besoin de quoi que ce soit, je suis là ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: CHARLOTTE ♣ She's tired of being told that she's the lucky one Jeu 3 Nov - 11:49

Merci pour l'accueil ma puce !! I love you

Je te l'avais promis en plus hein ! Wink

J'essaie de faire ma fiche dans les prochains jours ! Si tu veux m'aider, tu peux toujours me réserver un petit lien au chaud (a)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Elyana A. Hellinghton




♠ Je suis arrivée à Mystic Falls le : 07/10/2011
♠ Pommes croquées : 16

♠ Me, Myself & I ♠
♠ Je suis agée de: 18 ans
♠ Coté Amour ?: Célibataire
♠ Mes Amis:

MessageSujet: Re: CHARLOTTE ♣ She's tired of being told that she's the lucky one Jeu 3 Nov - 18:09

    Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: CHARLOTTE ♣ She's tired of being told that she's the lucky one Jeu 3 Nov - 18:33

Je valide ton code ma chérie, et oui je veeeux un lien géniaal *o*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: CHARLOTTE ♣ She's tired of being told that she's the lucky one Ven 4 Nov - 16:55

Merci !! I love you

Voilà, je crois avoir terminé ma fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: CHARLOTTE ♣ She's tired of being told that she's the lucky one Ven 4 Nov - 17:08

Bienvenue Smile J'adore les photos de Chelsea que tu as prises *-*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: CHARLOTTE ♣ She's tired of being told that she's the lucky one Ven 4 Nov - 18:08

Voilà ma princesse, je te valides, à condition qu'on se fasse un super rp aussitôt qu'on aura notre lien *_*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: CHARLOTTE ♣ She's tired of being told that she's the lucky one Ven 4 Nov - 18:09

J'ai déjà une idée pour toi !! Merci !!! I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: CHARLOTTE ♣ She's tired of being told that she's the lucky one Ven 4 Nov - 18:10

on en à déjà parlé par msn Wink
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: CHARLOTTE ♣ She's tired of being told that she's the lucky one

Revenir en haut Aller en bas

CHARLOTTE ♣ She's tired of being told that she's the lucky one

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [CHARLOTTE AUX FRAISES] Les fraisinettes de Gripette
» Charlotte au chocolat à la menthe
» Charlotte au chocolat
» Charlotte Perkins Gilman (1860-1935) : The Yellow Wallpaper
» charlotte poire choco
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ♦ FICHES VALIDEES-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit